Alliance bourgeoise: le PDC veut des concessions de l'UDC sur l'UE

Alliance bourgeoise: le PDC veut des concessions de l'UDC sur l'UE

Photo: Keystone

Le président du PDC, Christophe Darbellay, pose des conditions à une participation à la rencontre de lundi entre son parti, l'UDC et le PLR. Le conseiller national valaisan attend de l'UDC des concessions sur l'Europe, déclare-t-il dimanche dans la 'NZZ am Sonntag'.

Il se dit prêt à se rendre à la réunion que l'UDC a proposée afin de dérégulariser l'économie pour faire face au franc fort. 'Mais je tiens à préciser une chose: nous ne venons pas pour simplement approuver le programme de l'UDC', prévient-il.

Selon lui, il est important de saisir les opportunités offertes par une telle réunion. 'Nous voulons de bonnes conditions cadres pour l'économie'. Mais les relations avec l'Europe sont tout aussi importantes, affirme M. Darbellay. 'J'attends ici des concessions de l'UDC. L'alliance bourgeoise n'est possible qu'à ce prix-là'.

Le président du PDC est convaincu, que l'immigration, comme le peuple l'a demandé le 9 février 2014, peut être réduite par des mesures internes à la Suisse, 'sans que la libre circulation des personnes soit touchée'. L'UDC insiste elle sur la résiliation de l'accord avec l'UE et entend, si besoin est, lancer une nouvelle initiative populaire.

Transition énergétique et retraites

Le Valaisan estime qu'il ne faut pas discuter en détail de toutes les différences entre les partis dans le cadre de l'alliance bourgeoise. Mais un thème central, comme la mise en oeuvre de l'initiative de l'UDC sur la limitation de l'immigration, ne doit pas être mis sous le tapis, relève-t-il.

Outre la question européenne, celle de l'énergie divise aussi les partis bourgeois. M. Darbellay défend, dans l'interview, la transition énergétique, que l'UDC et le PLR veulent reporter. Il se dit prêt à discuter sur la rémunération de la production des énergies alternatives, mais est 'absolument opposé à supprimer le modèle'.

Il se montre également peu optimiste avec la réforme des retraites, autre pomme de discorde. Le PDC est le seul parti à soutenir la ligne du Conseil fédéral. UDC et PLR voient au contraire l'augmentation de l'âge de la retraite et la diminution du taux de conversion comme la seule véritable solution.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.