Aevis Holding fusionne avec Victoria-Jungfrau Collection

Aevis Holding fusionne avec Victoria-Jungfrau Collection

Photo: Keystone

Aevis fusionne avec le groupe hôtelier bernois Victoria-Jungfrau Collection (VJC) pour devenir Aevis Victoria. La holding fribourgeoise, qui réunit notamment les cliniques Genolier, augmentera sa participation dans VJC à 100%.

'Cette fusion va renforcer les synergies et la coopération au sein du groupe', a déclaré vendredi devant la presse à Zurich l'administrateur délégué d'Aevis Antoine Hubert. 'Elle permettra une meilleure qualité de service et de nouvelles réductions de coûts grâce à des économies d'échelle'.

L'opération permettra en outre de simplifier les structures, ce qui facilitera l'accès aux financements et favorisera les gains d'efficience, selon Aevis. Les deux entités ne seront par ailleurs plus cotées à double.

Aevis est l'actionnaire principal des hôtels de luxe depuis plus d'un an et détient actuellement 71,2% de participation. Au terme de l'opération, Victoria-Jungfrau Collection sera formellement dissoute.

Valorisation supérieure

Les actionnaires actuels de VJC, qui détiennent une participation de 28,8%, recevront des actions Aevis dans un rapport d’échange de huit titres Aevis pour une action VJC. Après la transaction, ils détiendront 4,5% du capital de la holding fribourgeoise.

Le rapport d'échange a été calculé sur la base des valeurs respectives des deux sociétés. La valorisation de l'action VJC a été fixée à 359,20 francs, une valeur supérieure à celle appliquée lors de l'offre publique d'achat en 2013.

Le groupe hôtelier bernois a en effet pu avancer rapidement son processus de repositionnement et a pu améliorer son activité et sa profitabilité, souligne la holding fribourgeoise. La valorisation de l'action Aevis, fixée à 44,90 francs, a été établie sur base du prix moyen pondéré en fonction du volume (VWAP) à 60 jours du titre à la Bourse suisse.

Direction inchangée

Les activités hôtelières de VJC vont continuer à être consolidées dans une sous-holding d'Aevis, nommée Victoria-Jungfrau Collection SA. Les membres de la direction et du conseil d'administration resteront inchangés. Le siège du groupe hôtelier sera quant à lui maintenu à Interlaken (BE), a souligné Antoine Hubert.

Cette fusion est soumise à l’approbation des assemblées générales des deux sociétés prévues le 29 juin à Interlaken. Les nouvelles actions Aevis auront droit à un dividende à partir de l'exercice 2015.

Perte réduite

Parallèlement à l'annonce de fusion, Victoria-Jungfrau Collection a publié ses résultats pour l'exercice 2014. Il est parvenu à réduire sa perte nette à 0,48 million de francs, contre -2,82 millions l'année précédente. Le chiffre d'affaires est lui ressorti à 74,7 millions, en hausse de 3,6%.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a quant à lui plus que doublé à 5,2 millions de francs. Le résultat opérationnel (EBIT) est passé de -2,4 millions à 0,5 million sur un an.

Les perspectives du groupe hôtelier restent positives, malgré la force du franc et même si l'abolition du taux plancher risque d'affecter la demande cette année. VJC s'estime toutefois en bonne position pour consolider sa présence sur le marché, notamment grâce à sa structure d'accueil internationale.

Aevis avait finalisé l'acquisition de Victoria-Jungfrau Collection début avril 2014. Le groupe bernois exploite actuellement quatre établissements de luxe: Victoria-Jungfrau Grand Hôtel & Spa à Interlaken (BE), Palace à Lucerne, Eden au Lac à Zurich et Bellevue Palace à Berne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.