Acheter un timbre pour aider les victimes de placements abusifs

Acheter un timbre pour aider les victimes de placements abusifs

Photo: Keystone

Chacun peut aider les victimes de placements abusifs. La Poste lance un timbre-poste de 1 franc surtaxé de 50 centimes. Ce surplus servira à financer le fonds d'aide immédiate institué en 2014. La ministre de la justice Simonetta Sommaruga a salué jeudi ce geste.

Le timbre spécial a été remis à la conseillère fédérale et aux représentants des victimes au Palais fédéral. Il 'est la marque officielle de la considération qu'a l'Etat pour les personnes qui ont souffert', selon Simonetta Sommaruga.

Il doit en outre rappeler à la société qu'il faut protéger les plus faibles et tout faire pour que les événements passés ne se reproduisent pas. Pour La Poste, qui a agi à la demande de la Table ronde pour les victimes, il s'agit d'une nouveauté. Le géant jaune n'avait jusqu'ici émis des timbres spéciaux avec supplément que pour Pro Juventute et Pro Patria.

Réhabilitation des victimes

Les mesures coercitives à des fins d'assistance ont été ordonnées jusqu'en 1981 en Suisse. Des enfants ont par exemple été placés de force dans un home ou une famille, des personnes ont été internées par décision administrative et d'autres ont été stérilisées de force ou données à l'adoption.

Ces dernières années, des efforts ont été faits en vue de les réhabiliter. Simonetta Sommaruga a demandé pardon au nom du Conseil fédéral et une loi reconnaissant l'injustice est entrée en vigueur en 2014.

Mais il s'agit aussi d'aider les victimes dans le besoin. Un fonds d'aide immédiate a été mis sur pied. Jusqu'ici, 8,7 millions de francs ont été versés et 1117 personnes en ont bénéficié. Chacune d'elles a reçu entre 4000 et 12'000 francs.

Parlement à la tâche

Cette solution n'est toutefois que provisoire. Une enveloppe de 300 millions devrait être libérée. Il s'agit d'un contre-projet à l'initiative populaire sur la réparation qui demande la création d'un fonds de 500 millions. Le Conseil des Etats se prononcera la semaine prochaine.

Le Conseil fédéral estime qu'entre 12'000 et 15'000 victimes pourraient bénéficier d'un versement. Le montant de la contribution se situera entre 20'000 et 25'000 francs par personne.

Le projet prévoit encore que les moyens ne seront attribués que sur demande et uniquement aux personnes directement et gravement touchées. Il reprend en outre la demande incrite dans l'initiative d'une étude scientifique approfondie et d'un débat de société sur ce pan sombre de l'histoire suisse.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.