Accident d'avion dans les Alpes françaises: reprise des recherches

Crash de Germanwings: les enquêteurs évoquent un pilote automatique

Photo: Keystone

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a indiqué mercredi que des données exploitables avaient pu être tirées de la première boîte noire retrouvée sur les lieux du crash de Germanwings. La courbe de descente de l'A320 est compatible avec un pilote automatique.

'Maintenant, il est beaucoup trop tôt pour en tirer la moindre conclusion sur ce qu'il s'est passé', a indiqué le directeur du BEA, Rémy Jouty. Les enquêteurs n'ont toutefois à ce stade 'pas la moindre explication' sur la raison du crash, qui a fait 150 tués.

Le BEA réussi à extraire des données utilisables du CVR (NDLR, 'Cockpit Voice Recorder', qui enregistre tous les sons de la cabine de pilotage). Il espère avoir de premiers éléments dans les prochains jours.

La seconde boîte noire, sur les données de vol, n'a en revanche pas encore été retrouvée, a-t-il ajouté. Le président François Hollande avait dit auparavant que 'l'enveloppe' de cette boîte aurait été trouvée.

Rémi Jouty s'est dit 'confiant' de pouvoir comprendre ce qui s'est passé une fois que cette seconde boîte noire aura été retrouvée. Sans écarter aucune hypothèse, il a toutefois estimé que la concentration des débris n'était pas compatible avec une explosion en vol et que le scénario d'une dépressurisation n'était pas privilégié.

Hommage d'Hollande et Merkel

Plus tôt dans la journée, François Hollande et Angela Merkel avaient pris la mesure de l'horreur du crash, à l'occasion d'un survol en hélicoptère du site. Emus, l'air grave, le président français et la chancelière allemande ont ensuite retrouvé à Seyne-les-Alpes, une localité proche du lieu de l'une des pires catastrophes aériennes survenues en France, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Les trois dirigeants se sont entretenus avec des médecins, des pompiers et des militaires impliqués dans la recherche des corps, qui a commencé dans la matinée. Ils se sont ensuite rendus, loin des médias, dans une chapelle ardente pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe, parmi lesquelles figurent de nombreux Allemands et Espagnols.

Il y a aussi eu un moment de recueillement face à la montagne dans la localité du Vernet, d'où l'on peut apercevoir l'endroit de la catastrophe.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.