A Daillens, les wagons ont été évacués, le nettoyage peut commencer

A Daillens, les wagons ont été évacués, le nettoyage peut commencer

Photo: Keystone

L'évacuation des wagons qui ont déraillé samedi à Daillens (VD) s'est terminée jeudi. Ils ont tous été transportés à Monthey (VS) à disposition des enquêteurs. Les travaux de dégrappage et de forage vont débuter.

Trois wagons ont été évacués par route et un par rail. 'Le dernier à être évacué était celui contenant le méthylènedianiline', a indiqué jeudi à l'ats, Sylvain Rodriguez, à la tête de la direction générale de l'environnement (DGE). Et d'ajouter que l'on peut exclure 'toute dispersion dans la nature' de ce produit cancérigène.

Pour procéder aux évacuations, les sapeurs-pompiers ont dû s'équiper de combinaisons étanches et d'appareils respiratoires isolants d'un poids d'environ 20 kilos. En collaboration avec d'autres spécialistes, ils ont dû démonter plusieurs citernes, désolidariser des châssis et enlever des isolations, a précise l'Etat-major cantonal et de la police vaudoise.

Sol pollué

Le dégrappage des sols et l'élimination des terres polluées devaient commencer dans la nuit de jeudi à vendredi. Entre 2000 et 3000 m3 de terre sont concernés. Afin de pouvoir permettre ces travaux, l'axe routier Daillens-Eclépens reste fermé.

Du côté des eaux superficielles, celles de la Venoge y compris, aucune atteinte n'a été constatée pour l'heure. Reste qu'un point d'interrogation subsiste sur l'état de la nappe phréatique. 'Les travaux de forage débutent. Nous n'avons pas d'échéance précise quant aux résultats d'une éventuelle pollution de la nappe', poursuit Sylvain Rodriguez.

Pour rappel, 25 tonnes d'acide sulfurique se sont déversées dans le sol, trois tonnes de soude ainsi que des quantités 'marginales' d'acide chlorhydrique après le déraillement du train samedi à 02h54.

Remise en état

Dès jeudi soir, la direction des travaux doit par ailleurs passer des mains de l'Etat-major aux CFF, sous la surveillance de la DGE pour les aspects environnementaux.

Concernant les trains, pour l'heure, le dispositif reste inchangé avec un système de bus de remplacement, au nombre d'une trentaine, et de déviations. Environ 25'000 personnes sont touchées chaque jour par ces perturbations, selon les CFF.

C'est un wagon qui est vraisemblablement à l'origine du déraillement. En perdant des pièces, il aurait provoqué la sortie de voie de la fin du convoi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.