Les grandes entreprises ont vu leur chiffre d'affaires reculer

Les grandes entreprises ont vu leur chiffre d'affaires reculer

Photo: Keystone

Les 300 plus grandes entreprises européennes et américaines ont subi un recul de leurs ventes et bénéfices l'an dernier sous l'effet de la chute des prix du pétrole et des matières premières. Les firmes suisses ont enregistré un repli de 9% du chiffre d'affaires.

Sur le Vieux Continent, les grandes entreprises ont affiché des ventes en recul de 4%, tandis que les bénéfices se sont effrités de 14%, ressort-il d'une étude publiée mercredi par le cabinet d'audit et de conseil EY. Les entreprises américaines ont mieux résisté avec une baisse de seulement 3% du chiffre d'affaires et des profits.

La contraction des bénéfices et des ventes des deux côtés de l'Atlantique est due avant tout à la baisse des prix du pétrole et des matières premières. Les entreprises minières et actives dans les matières premières ont vu leur chiffre d'affaires se replier de 15%. Les ventes des entreprises pétrolières ont quant à elles reflué de 31%. Les autres branches ont connu une évolution plus favorable.

Faiblesse de l'euro

La plupart des grands groupes européens ont enregistré une progression des ventes et des bénéfices. Ils ont notamment bénéficié de l'amélioration de la conjoncture en Europe et de la force retrouvée de l'économie américaine, mais surtout de la faiblesse de l'euro, note EY dans son étude.

Reste que les entreprises européennes enregistrent des marges plus faibles que leurs concurrentes américaines et souffrent de problèmes structurels. 'La vieille économie' reste surreprésentée au sein du top 300, constate EY.

Au total, les principales entreprises européennes ont réalisé un chiffre d'affaires de 7000 milliards d'euros pour un bénéfice opérationnel de 536 milliards d'euros (593 milliards de francs). Les firmes américaines ont quant à elles enregistré des ventes de 8700 milliards d'euros pour un bénéfice de 1000 milliards d'euros.

Glencore et Nestlé

Côté européen, le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell arrive en tête avec un chiffre d'affaires de 244 milliards d'euros. Aux Etats-Unis, le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart occupe la première position avec des ventes de 482,1 milliards de dollars.

Parmi les dix entreprises affichant le chiffre d'affaires le plus élevé en Europe figurent deux représentants helvétiques: le géant zougois des matières premières Glencore se classe en 4e position, tandis que la multinationale vaudoise Nestlé est 10e.

Le classement est sensiblement différent en se basant sur le bénéfice opérationnel: les groupes pharmaceutiques bâlois Roche et Novartis se classent respectivement 3e et 8e, tandis que Nestlé arrive au pied du podium.

Apple très rentable

Le géant informatique Apple reste de loin l'entreprise la plus performante au niveau des bénéfices. Le groupe à la pomme a engrangé l'an dernier un bénéfice opérationnel de 65,6 milliards d'euros, ce qui dépasse le niveau cumulé des cinq sociétés européennes en tête du classement.

Les auteurs de l'étude se montrent plutôt sceptiques pour l'année en cours. Les sociétés européennes ne bénéficieront plus des effets monétaires pour booster leur chiffre d'affaires. Le risque de Brexit, la crise des réfugiés et celle de la dette souveraine sont également des sources d'incertitudes.

Dans son étude, EY s'est basé sur les chiffres des 300 entreprises cotées en Bourse et affichant le chiffre d'affaires le plus élevé en Europe et aux Etats-Unis, en excluant les banques et les assurances.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.