Tidal fait une démonstration de force avec un concert de charité

Tidal fait une démonstration de force avec un concert de charité

Photo: Keystone

Le rappeur et homme d'affaires Jay-Z a montré mardi la force de frappe de sa plateforme de musique en ligne Tidal. Il a réuni un impressionnant groupe d'artistes pour un concert de charité à New York. Le groupe Indochine a fait une brève apparition en ouverture.

Concurrent des grandes plateformes de streaming Deezer, Spotify et plus récemment Apple, Tidal assure proposer aux artistes un modèle économique plus intéressant et des standards de qualité supérieurs. Pour rattraper son retard sur ses grands rivaux, Jay-Z capitalise au maximum sur sa crédibilité d'artiste entrepreneur, qui a su manoeuvrer face aux géants de l'industrie musicale.

Il avait déjà convié un aréopage de poids lourds de la chanson lors du lancement de Tidal à fin mars. Et il a de nouveau frappé fort mardi en alignant Beyoncé, Usher et Nicki Minaj au Barclays Center de Brooklyn, pour un concert en faveur de l'association New World Foundation.

Plus surprenant, le groupe Indochine était de la partie. Le leader Nicola Sirkis a exprimé publiquement, il y a quelques semaines, son soutien à Tidal, qu'il considère comme un 'contre-pouvoir'.

Popularité du rap

Lors d'une séquence sans doute inédite, la scène de la salle dessinée par l'architecte Frank Gehry a vu défiler, en quelques minutes, R'n'B, rock lourd, reggae, country, pop dansante et rap, le dernier l'emportant à l'applaudimètre.

La soirée a rappelé l'immense popularité du rap aux Etats-Unis, symbolisée par Jay-Z, qui a scandé quelques titres, mais aussi T.I, Fabolous, Lil Wayne, Meek Mill ou Rick Ross. Mais c'est finalement l'épouse de Jay-Z, Beyoncé, qui a fait exploser la salle lorsqu'elle s'est lancée dans un duo façon duel avec Nicky Minaj.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.