Pléiade d'artistes pour les 50 ans du Montreux Jazz Festival

Pléiade d'artistes pour les 50 ans du Montreux Jazz Festival

Photo: Keystone

Patti Smith, PJ Harvey, Neil Young, Muse, ZZ Top, Charles Bradley ou Angélique Kidjo tiendront le haut de l'affiche du 1er au 16 juillet au Montreux Jazz. Pour ses 50 ans, le festival mise aussi sur de nouveaux talents comme Ásgeir ou Rag'n'Bone Man.

'Une programmation dense et profonde. Une programmation qui reflète toute l'épaisseur historique de ce festival.' C'est en ces termes et devant un parterre d'invités que Mathieu Jaton, directeur du festival, a décrit jeudi le menu de cette édition anniversaire.

Pour l'occasion, la présentation a eu lieu dans le garage de la Villa Voltaire, à Territet (VD). Une villa où est né Claude Nobs et où se trouvaient les premiers bureaux de la manifestation. 'C'était important de vous amener ici aux racines du festival', a poursuivi le directeur.

Sur les murs du garage, dans la pénombre, des tableaux lumineux représentant une partie des artistes qui se produiront cet été sur les bords du Léman. Et ils sont nombreux.

J-1

Un jour avant l'ouverture officielle, le 30 juin, Charles Lloyd donnera ainsi un concert au Casino Barrière. Il était le tout premier jazzman américain venu au festival en 1967. 'Il revient et nous fait l'honneur d'ouvrir le festival', s'est réjoui Mathieu Jaton.

Dès le lendemain, d'autres grands noms se succéderont sur les scènes de la manifestation. Parmi eux, le groupe américain de blues rock ZZ Top, Muse - déjà annoncé et complet -, Air, les rockeuses Patti Smith et PJ Harvey, Charles Bradley, Jamie Cullum ou encore Deep Purple.

Clin d'oeil

Ce dernier groupe clôturera avec Zappa fils, les festivités au Stravinski, le 16 juillet. 'Un clin d'oeil final explosif', selon les organisateurs. C'est lors d'un concert en 1971 de Zappa père que le Casino de Montreux avait pris feu, inspirant le célèbre 'Smoke on the Water' de Deep Purple.

Dans le registre des grands retours, citons ceux de Simply Red, de Van Morrison et de Neil Young. Le dernier concert à Montreux du chanteur et guitariste folk remonte à quinze ans. A contrario, le roi du synthétiseur, le Français Jean-Michel Jarre, se produira pour la première fois sur la Riviera.

Soirée jazz

Pour les amoureux du jazz, 'la soirée par excellence' au Stravinski sera celle du 3 juillet, selon Mathieu Jaton. Le trio John Scofield, Brad Mehldau et Mark Guiliana sera de la partie, suivi de John McLaughlin.

Sur les scènes du Club et du Lab, d'autres noms, peut-être un peu moins célèbres mais qui draineront certainement les foules. Mentionnons Beirut, Lou Doillon, Ásgeir, le trompettiste Avishai Cohen, Rag'n'Bone Man qui a d'ailleurs offert un mini-concert au public présent à Territet ou 'un immense coup de coeur' du directeur: le groupe de musique électronique M83.

Des habitués

Parmi les habitués, on retrouve Quincy Jones et Santana. Après s'être produit en concert en 2012 et 2013 et après avoir réalisé l'affiche officielle en 2014, le Français Woodkid revient aussi cette année 'avec un set surprise magique' au Club et des artistes invités.

Pour cette édition 2016, le budget est de 28 millions de francs, soit dans la même fourchette que l'an dernier (+1 million). En 2015, quelque 240'000 festivaliers s'étaient rendu au Montreux Jazz.

www.montreuxjazzfestival.com

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.