PNOS: la police veille au grain à Kaltbrunn (SG)

PNOS: la police veille au grain à Kaltbrunn (SG)

Photo: Keystone

La réunion du Parti national suisse (PNOS) s'est déroulée dans le calme samedi à Kaltbrunn (SG). La police saint-galloise veillait au grain: elle a dispersé une contre-manifestation d'extrême-gauche et refoulé le chanteur d'un groupe de rock allemand d'extrême droite.

La police avait pris contact avec les responsables de la formation nationaliste et fixé des conditions à la tenue de la réunion. Elles ont été respectées, a indiqué la police saint-galloise dans un communiqué.

Toutefois, sur la base d'informations de fedpol, les agents mis la main sur le chanteur du groupe allemand 'Flak', qui était attendu samedi à Kaltbrunn. Une interdiction d'entrée en Suisse lui a été signifiée et il a été raccompagné à la frontière. Une autre personne a fait de même de son propre chef, a précisé dimanche la police cantonale, confirmant des informations de blick.ch.

Samedi en fin d'après-midi, les forces de l'ordre ont également dû disperser une contre-manifestation non autorisée d'une septantaine d'autonomes de gauche qui s'étaient rassemblés à la gare de Rapperswil-Jona, lieu supposé de la rencontre. Les participants scandaient des slogans comme 'La police protège les fascistes'.

Ils ont été remis dans le train pour Zurich. 'Nous voulions empêcher une confrontation gauche-droite et nous y sommes parvenus', s'est félicité le porte-parole de la police saint-galloise Gian Rezzoli.

Cinq nouvelles sections

Le PNOS se réunissait samedi en vue de la création de cinq nouvelles sections. Ce n'est que vers midi que le lieu de la rencontre a été connu. Outre la police, de nombreux représentants des médias étaient sur place, mais rien n'a filtré.

Sur Facebook, le parti a critiqué dimanche le renvoi d'un invité d'un pays voisin et souhaité que la police mette autant de diligence à expulser les étrangers en situation irrégulière.

Samedi dernier, la police saint-galloise a été prise de court lorsque 5000 spectateurs se sont rassemblés à Unterwasser, un village du Toggenburg, pour un concert de rock d'extrême droite. La police n'avait découvert le lieu de rassemblement que tardivement. Les amateurs étaient venus de toute l'Europe.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.