Les meilleurs lutteurs romands se sont affrontés à Genève

Les meilleurs lutteurs romands se sont affrontés à Genève

Photo: Keystone

Genève s'est transformée en haut lieu de la lutte suisse samedi et dimanche en accueillant la 131e Fête romande. Les quatre ronds de sciure ont vu s'affronter près de 120 lutteurs sous un soleil de plomb.

Costumes folkloriques, lancer de drapeaux et cors des alpes ont égayé la Plaine de Plainpalais dimanche lors de la compétition qui a désigné en fin d'après-midi le vainqueur de la fête. Erich Fankhauser, de la Fédération de Suisse centrale, l'a emporté en 7 minutes 26 contre son collègue nidwaldien Marcel Mathis.

Au total, près de 120 lutteurs, dont huit membres de l'unique section genevoise de lutte, se sont mesurés devant une tribune en plein soleil qui n'avait, et pour cause, pas fait le plein de spectateurs.

Les quelques emplacements à l'ombre ont été pris d'assaut tant par les badauds que par les initiés qui, comme les lutteurs, ont souffert de la forte chaleur. Ces derniers, qui ont disputé six passes de six minutes durant la journée, ont cependant pu se rafraîchir grâce à deux imposants abreuvoirs en bois.

Un taureau comme premier prix

Le vainqueur a remporté, comme le veut la tradition, un jeune taureau de 800 kg, répondant au doux nom de Kalvin. Des guillotines à saucisson, des pneus, des perceuses, un karcher, un barbecue et nombre de cloches figuraient parmi les autres lots décernés.

Le folklore était partout durant ces deux jours, même à table avec le 'menu du lutteur' composé d'un émincé de boeuf, carottes et riz. Un stand proposait pléthore de bretelles avec vaches, caleçons avec motif poya, bavettes ornées d'edelweiss, ouvre-bouteille décorés avec la croix suisse et même des porte-monnaie avec rabat en peau de vache.

La fête avait débuté samedi matin avec la fabrication d'une meule de fromage de Gruyère, devant un public confidentiel, puis la dégustation de fromages à différents stades d'affinage. L'après-midi était consacré à des démonstrations et des initiations sur les ronds de sciure. La soirée musicale a fait la part belle à la musique traditionnelle suisse et au yodel.

'Dans le cadre du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération, nous avons voulu montrer que les traditions suisses peuvent aussi vivre ici. C'est pourquoi nous avons souhaité donner une visibilité à cet événement qui a lieu tous les cinq ans dans le canton en l'organisant au centre-ville', a expliqué Blaise Decrauzat, président de l'Association romande de lutte suisse.

Cette manifestation est également une préparation idéale pour la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres qui aura lieu en août 2016 à Estavayer-le-Lac (FR).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.