Le premier Prix Elysée attribué à un photographe slovaque

Le premier Prix Elysée attribué à un photographe slovaque

Photo: Keystone

La 5e édition de la Nuit des images au Musée de l'Elysée a battu tous les records avec pas moins de 11'000 visiteurs. Le photographe slovaque Martin Kollar s'est vu décerner le premier Prix Elysée.

La manifestation, qui marquait les trente ans du musée, a enflammé les jardins de l'Elysée avec un programme anniversaire inédit. Le mapping de Romain Tardy a constitué le feu d'artifice de cette Nuit des images avec son installation audiovisuelle sur la façade de l'édifice.

Outre la trentaine de projections et cartes blanches données à des institutions, des espaces insoupçonnés des jardins ont été exploités pour l'occasion: le film 'Crossover' de Pierre Coulibeuf dans une petite grotte surprenante et le projet 'L'image manquante' conçu par des étudiants a investi les lieux.

Pour lancer les projections à la tombée de la nuit, le lauréat de la première édition du Prix Elysée a été dévoilé. L'artiste Martin Kollar, âgé de 44 , a été sélectionné par un jury d'experts parmi huit nominés pour son projet 'Provisional Arrangement'.

Travail exposé en 2016

'Nous allons accompagner Martin Kollar dans la réalisation d'une exposition et d'un livre grâce à une dotation de 80'000 francs', a précisé Tatyana Franck, directrice du Musée de l'Elysée, citée dans un communiqué envoyé samedi soir. Le photographe dispose d'un an pour mener à terme son travail, qui sera exposé en septembre 2016.

'Ce qui est merveilleux avec ce prix, c'est que je n'ai pas à faire quelque chose de différent de ce que j'aime. Je peux me concentrer sur ce que je préfère', s'est réjoui Martin Kollar en recevant la récompense, selon le communiqué.

'Mes projets sont généralement connectés avec des territoires et des espaces limités', poursuit le lauréat. Mais 'cette fois, j'ai eu envie d'un travail en lien avec nulle part, d'un projet autour de la temporalité et du provisoire', souligne le Slovaque.

Dans sa série 'Provisional Arrangement', M. Kollar 'révèle un regard profondément ironique et cependant délicat à travers des images qui associent le surréalisme à un sens de rigueur', ajoute Federica Angelucci, l'un des sept membres du jury et spécialiste dans le domaine de la photographie, également citée dans le communiqué.

Tous les deux ans

Martin Kollar a étudié à l'Académie des beaux-arts à Brastislava avant de mener une carrière de photographe indépendant et de travailler dans le cinéma. Il a ainsi également contribué à la réalisation de plusieurs documentaires et de films.

Lancé en 2014, le Prix Elysée est un prix de soutien à la production dans le domaine de la photographie. Résultat d’un partenariat entre le Musée de l’Elysée et Parmigiani Fleurier, il offre une aide financière et un accompagnement muséal à des artistes à mi-carrière. Il sera décerné tous les deux ans.

Les huit finalistes de cette première édition, sélectionnés parmi quelque 400 dossiers de candidature, avaient reçu une somme de 5000 francs chacun pour présenter leur projet dans le livre des nominés, publié pour l'occasion. Leurs séries avaient aussi été exposées au Musée de l'Elysée du 30 janvier au 3 mai dernier.

www.prixelysee.ch

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.