Le festival de Sion se veut planétaire

Le festival de Sion se veut planétaire

Photo: Keystone

La 22e édition du Guinness Irish Festival de Sion propose cette année un tour du monde celtique. De l'Irlande au Québec en passant par l'Australie, dix groupes entraîneront le public dans un voyage éclectique.

Folk, punk, rock, métal se mêleront aux notes celtiques pour la première soirée du 4 août. Trois concerts sont au programme pour un début de festival énergique. Le groupe australien The Rumjacks ouvre les feux, suivi des Québecois de Bodh'aktan et du groupe suisse Eluveitie.

Retour à une musique plus traditionnelle et totalement écossaise le vendredi soir. La tête d'affiche de la soirée sera le groupe Capercaillie. Les huit musiciens avaient déjà enchanté le public du festival valaisan en 2000 puis en 2010. Le groupe Shooglenifty aura pour tâche de lancer la soirée avec sa musique aux multiples influences. Le point final est laissé aux performances scéniques de Treacherous Orchestra.

La troisième soirée propose quatre concerts avec le groupe suisse Red Shamrock en ouverture. Les britanniques de Flook prendront le relais pour mettre sur orbite le groupe irlandais Lunasa, tête d'affiche de la soirée. La formation s'était déjà produite sur la scène sédunoise en 2009. 'Les musiciens se sont tellement plus à Sion qu'ils ont demandé à revenir', précisent les organisateurs.

Le mot de la fin est laissé au groupe français Manau qui revient au festival pour la troisième fois. Avec, pour cette édition, un projet original sous forme de retour aux sources hip-hop qui sont à la base du groupe. Il se présentera sur scène avec un rappeur et un DJ pour conclure le festival.

http://www.guinnessfestival.ch

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.