« Le Cercle » obtient quatre récompenses aux Prix du cinéma suisse

Photo: Keystone

La 18e cérémonie des Prix du cinéma suisse a couronné vendredi à Genève 'Le Cercle' ('Der Kreis') en présence d'Alain Berset. Ce film a obtenu quatre 'Quartz', dont celle du meilleur film. Jean-Luc Godard a été récompensé d'un Prix d'honneur.

'Le Cercle' est honoré dans quatre catégories: le réalisateur zurichois Stefan Haupt a reçu le Quartz du meilleur film de fiction et celui du meilleur scénario. Le long métage vaut également à Sven Schelker le prix du meilleur acteur et à Peter Jecklin celui de la meilleure interprétation dans un second rôle.

L'ouvrage, dont l'action se situe dans les années 1950 à Zurich, raconte l'histoire de l'organisation suisse clandestine 'Der Kreis' (Le Cercle), pionnière en matière d'émancipation homosexuelle. Il retrace la rencontre de Röbi Rapp et Ernst Ostertag au sein de ce groupe.

Le meilleur documentaire est 'Electroboy' de Marcel Gisler, qui remporte également le Quartz du meilleur montage. Ce documentaire s'intéresse à un jeune homme qui quitte une Suisse 'étriquée' et 'étouffante' à la recherche de gloire et de reconnaissance.

'Discipline' de Christophe M. Saber obtient le Quartz du meilleur court métrage. Dans ce huis clos d’une dizaine de minutes, l’action anodine d’un enfant dans une épicerie provoque une cascade de réactions. Enfin 'Timber', qui suit un groupe de bûcherons risquant de mourir de froid au cours d’une nuit d’hiver glaciale, reçoit le celui du meilleur film d’animation.

Musique de 'Pause' récompensée

Sabine Timoteo est désignée meilleure actrice pour sa prestation dans 'Driften'. La meilleure musique va au film 'Pause', du Vaudois Mathieu Urfer. Lorenz Merz se voit décerner le prix de la meilleure photographie pour son travail dans 'Chrieg'.

Le Prix spécial de l’Académie va à Patrick Lindenmaier pour son 'picture design' dans les films suisses. Il a collaboré à de nombreuses productions helvétiques, dont 'Electroboy', 'Bouboule' et 'L’Abri'.

Les Quartz sont honorifiques. Les nominations en revanche sont chacune dotées d'un montant compris entre 5000 et 25'000 francs: au total, l'Office fédéral de la culture a distribué en janvier 440'000 francs au total aux 40 oeuvres nominées dans onze catégories.

Prix d'honneur

Des raisons de santé ont empêché Jean-Luc Godard, 84 ans, de se rendre à la soirée organisée au Bâtiment des Forces Motrices à Genève. Le Franco-Suisse s'est en revanche adressé aux invités par un message vidéo. Pour la remise du Prix d'honneur, doté de 30'000 francs, il était représenté par le réalisateur, producteur et cameraman Fabrice Aragno.

A l'adresse de Jean-Luc Godard, Alain Berset, le ministre de la culture a dit: 'Vous avez assez largement contribué à faire redescendre de ses montagnes le cinéma suisse, à lui faire quitter ses lieux communs pour le mener à travers les plaines jusque dans les villes, lieux de passage et de gares où se mélangent les gens et les genres.'

'C'est du jazz'

'Votre cinéma est un mélange des genres, comme des formes. Il est la poésie née sur le limon du quotidien. Il est amateurisme savamment maîtrisé, folie triste et pessimisme joyeux. Il est tantôt sociologie, tantôt politique. Il est musique des phrases et grammaire des bruits. Ce cinéma-là, c’est du jazz', a poursuivi Alain Berset, lui-même pianiste à ses heures.

Jeudi, le Conseil des Etats a adopté le budget culturel pour la Suisse de 1,12 milliard de francs pour les années 2016-2020. Le cinéma s'y taille la part du lion avec plus de 250 millions de francs. Le National doit encore se prononcer.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.