La rénovation du Musée d'art et d'histoire est relancée

La rénovation du Musée d'art et d'histoire est relancée

Photo: Keystone

La Ville de Genève a toujours la ferme volonté de rénover le Musée d'art et d'histoire (MAH). Un projet d'agrandissement avait été refusé en février par la population. Lundi, la municipalité a remis l'ouvrage sur le métier.

'Il faut faire quelque chose pour ce musée', a souligné devant la presse le conseiller administratif Sami Kanaan, responsable de la culture en Ville de Genève. L'exécutif municipal a tiré les leçons de l'échec en votation du précédent projet d'agrandissement. 'Nous proposons aujourd'hui de faire les choses dans l'ordre'.

Une commission externe a été formée pour élaborer un projet culturel pour l'avenir du MAH. Elle devra s'entretenir avec tous les acteurs concernés. Elle est emmenée par Jacques Hainard, l'ancien directeur du Musée d'ethnographie de Neuchâtel, et Roger Mayou, le directeur du Musée de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Cette commission d'experts, où figurent la directrice du Kunstmuseum de Lucerne Fanni Fetzer et le président-directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, devra élaborer des scénarios. Un projet muséal finalisé devrait être présenté dans le courant de l'année 2018. La Ville de Genève lancera ensuite un concours d'architecture.

Tout est ouvert

Jacques Hainard dit n'avoir aucun a priori. Tout est envisageable, selon lui. 'Si l'idée est de faire un musée ailleurs, nous étudierons la proposition', a pour sa part souligné M. Kanaan. 'Nous avons juste envie d'un projet digne d'un musée du XXIe siècle', a insisté le magistrat.

Aujourd'hui, le MAH, construit en 1910, est dans un état 'préoccupant', a fait savoir le conseiller administratif Rémy Pagani. Des corniches menacent de tomber et il y a des gros problèmes d'infiltration d'eau dans les verrières. Les oeuvres pourraient en souffrir.

Parer au plus pressé

La municipalité va débloquer un million de francs pour sécuriser le bâtiment et le faire tenir jusqu'à la reconstruction. Le directeur du MAH Jean-Yves Marin rêve de mettre à profit cette période de battement pour se lancer dans des expérimentations et utiliser des salles comme préfiguration de ce qui pourrait être fait.

Les Genevois devront de toute façon patienter avant de pouvoir se rendre dans leur nouveau musée rénové. Le projet ne sortira pas de terre avant 5 à 6 ans, au minimum, a relevé M. Pagani. En étant réaliste et en tenant compte des processus démocratiques, le délai serait plus de l'ordre de la décennie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.