La menace terroriste n'empêche pas Genève de fête l'Escalade

La menace terroriste n'empêche pas Genève de fête l'Escalade

Photo: Keystone

La menace terroriste qui pèse sur le canton de Genève depuis mercredi n'a pas dissuadé les habitants du bout du lac de descendre dans la rue pour célébrer ce week-end 'l'Escalade'. Le grand défilé costumé, dimanche, a attiré des milliers de spectateurs.

Depuis vendredi, une balade dans la vieille ville de Genève permettait de remonter dans le temps. Des ensembles de fifres et de tambours animaient les places, des artificiers faisaient tonner leurs canons, des cavaliers parcouraient les tortueuses et étroites ruelles de la cité, escortés par des hallebardiers en armure.

L'Escalade célèbre la victoire, en 1602, de Genève sur les troupes du Duc Charles-Emmanuel de Savoie. Le souverain a tenté de s'emparer de la cité protestante en profitant de la longue nuit du 11 au 12 décembre, ordonnant à ses soldats de franchir les murailles de la ville à l'aide d'échelles et de surprendre les habitants endormis.

Cette année, l'alerte terroriste décrétée depuis mercredi aurait pu gâcher la fête. Les autorités ont toutefois décidé de maintenir les célébrations et de ne pas annuler le défilé historique qui clôt les commémorations dimanche. Les spectateurs ont répondu présents, en étant plusieurs milliers dans les rues à regarder passer le cortège.

La police genevoise avait renforcé son dispositif de sécurité. Des agents en uniforme étaient bien visibles tout au long du parcours, offrant une présence rassurante aux spectateurs. D'autres, en civil, étaient disséminés dans la foule. Vendredi et samedi, les forces de l'ordre ont également patrouillé dans les rues.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.