L'opéra Guillaume Tell à l'amphithéâtre romain de Martigny

L'opéra Guillaume Tell à l'amphithéâtre romain de Martigny

Photo: Keystone

L'Opéra du Rhône a choisi cette année Guillaume Tell de Gioacchino Rossini pour son spectacle de l'année. Le choix est un clin d'oeil à l'histoire suisse et au bicentenaire de l'entrée du Valais dans la Confédération.

L'association valaisanne 'Opéra du Rhône' se fixe plusieurs défis avec ce projet. Les cinq représentations se déroulent en plein air à l'amphithéâtre romain de Martigny (VS). La météo jouera un rôle capital, car les instruments supportent mal l'humidité, explique Carole Pellouchoud, attachée de presse de la manifestation.

Plusieurs dates de report sont prévues pour chaque représentation en cas de mauvais temps. Chaque jour à 18h00, le site internet du spectacle indiquera si la représentation du soir a lieu ou si elle est reportée.

4000 spectateurs dans le viseur

Un autre défi est de séduire le public. Les organisateurs espèrent la venue de 4000 personnes sur l'ensemble des cinq représentations. A quelques heures de la première dimanche, plus de 2500 billets ont déjà été vendus. Actuellement, le rythme de vente quotidien est d'environ 150 billets, précise Mme Pellouchoud.

La sonorisation et la mise en place de la scène sont aussi un gros défi. Il a fallu monter la scène et les décors sans toucher à l'amphithéâtre lui-même. Et la troupe se compose de 65 musiciens professionnels et de 80 choristes professionnels et amateurs.

Les huit solistes sont équipés d'un micro chacun. Chaque instrument des musiciens est aussi équipé de son micro. La sonorisation des voix des choeurs a dû se faire de manière plus globale, explique Mme Pellouchoud. Les choristes font aussi office de figurants. Ils se déplacent sur la scène. Des micros fixes ont donc été installés en différents endroits de la scène.

La troupe compte environ 150 exécutants, mais aussi des chevaux, des vaches et des chiens du Saint-Bernard qui interviennent durant le spectacle. Elle termine une semaine de répétition in situ avec une générale vendredi soir avant la première dimanche.

Initier le public à l'art lyrique

Fondée en 1999, l'association Opéra du Rhône veut faire découvrir l'art lyrique à un large public. Elle a choisi des oeuvres comme Carmen, la Traviata, La flûte enchantée, Le petit Prince pour initier un public pas toujours connaisseur.

La formule a fait mouche puisque l'association a accueilli plus de 30'000 spectateurs lors des dix opéras montés jusqu'à présent. Guillaume Tell est une oeuvre de la même veine que les précédentes. Elle a été choisie pour apporter une pierre à la commémoration du bicentenaire de l'entrée du Valais dans la Confédération.

L'association a jusqu'à présent monté ses opéras dans un théâtre. Elle tente pour la première fois une pièce en plein air, dans un lieu qui peut accueillir jusqu'à 900 personnes par représentation.

http://tell2015.ch/

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.