L'idéal féminin et ses dérives au Musée de la Croix-rouge

L'idéal féminin et ses dérives au Musée de la Croix-rouge

Photo: Keystone

Le Musée de la Croix-rouge et du Croissant-rouge, à Genève, se penche sur les troubles alimentaires chez les adolescentes. L'exposition temporaire 'ados à corps perdu' s'interroge sur les représentations de l'idéal féminin et ses effets pervers auprès des jeunes.

L'époque contemporaine est caractérisée par un hypercontrôle du corps. La dictature de la minceur règne sans partage. Cette problématique est abordée à travers une scénographie originale, a fait savoir mardi le musée de la Croix-rouge et du Croissant-rouge.

Des statuettes précolombiennes de la fécondité, une Vénus pudique de l'Antiquité et des peintures de femmes opulentes du 19e siècle, sont mises en relation avec des photographies 'de thigh gap, bikini bridge et autres tendances en vogue chez les adolescentes'.

D'autres visions

Ces rapprochements incongrus 'montrent que les symboles de la féminité varient à l'infini suivant les époques et les peuples'. L'exposition avait déjà été présentée, en 2006, au Musée d'Aquitaine de Bordeaux. Elle a été renouvelée à Genève.

Le Musée de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a collaboré avec les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l'Université de Genève (UNIGE). 'Ados à corps perdu' est le fruit d'une démarche pluridisciplinaire mêlant psychologie, philosophie et anthropologie.

Les HUG sollicités

La collaboration avec les HUG a permis d'avoir une approche émouvante des troubles de l'alimentation. Les visiteurs sont confrontés à des témoignages intimes et des créations artistiques d'anciennes patientes. Elles expliquent leur combat pour guérir.

L'exposition 'Ados à corps perdu' se tient jusqu'au 8 janvier 2017. Le Musée de la Croix-rouge et du Croissant-rouge met sur pied des expositions temporaires qui 'ont pour vocation de refléter des questions de société et leur impact sur les êtres humains'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.