Kim Kardashian agressée à main armée dans un hôtel à Paris

Kim Kardashian braquée à Paris - un butin de dix millions d'euros

Photo: Keystone

La vedette de télé-réalité Kim Kardashian a été victime d'une attaque à main armée à Paris dans la nuit de dimanche à lundi. Cinq hommes déguisés en policiers ont fait irruption dans l'hôtel particulier où elle résidait. Le butin atteindrait dix millions d'euro.

Des sources proches de l'enquête ont indiqué que les agresseurs ont braqué le personnel et la jeune femme âgée de 35 ans aux environs de trois heures du matin. Ils sont repartis avec des bijoux dont la valeur totale est estimée à quelque dix millions d'euros. Aucun blessé n'est à déplorer.

Une boîte renfermant des bijoux d'une valeur de cinq à six millions d'euros et une bague estimée à quatre millions d'euros ont été dérobées. Les braqueurs avaient le visage dissimulé par une cagoule et étaient vêtus de blousons sur lesquels était écrit 'Police', précise-t-on de même source.

Enfermée dans la salle de bain

Kim Kardashian a été ligotée et enfermée dans la salle de bains. 'Elle est très choquée mais indemne physiquement', a indiqué sa porte-parole, Ina Trecioka, dans un communiqué.

Kim Kardashian West était à Paris avec sa mère et ses soeurs Kendall Jenner et Kourtney Kardashian à l'occasion de la Semaine de la mode. Son mari, le rappeur Kanye West, avait interrompu dimanche un concert à New York en évoquant une urgence familiale.

Selon Time Magazine, Kim Kardashian figurait en 2015 dans la liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde. L'émission de télé-réalité L'Incroyable famille Kardashian ('Keeping up with the Kardashian'), qui la met en scène depuis 2007 avec sa famille et ses proches, l'a rendue célèbre dans le monde entier.

L'image de Paris

La députée (Les Républicains) Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire de la droite et chef de file de l'opposition à la mairie de Paris, a estimé sur Europe 1 que l'événement démontrait 'une urgence générale sur la sécurité à Paris'.

'On pense à elle car ce qui lui est arrivé est violent et traumatisant. Et on pense à l'image de Paris', a souligné l'élue. 'On a en boucle sur toutes les chaînes ce qui lui est arrivé. Vous vous rendez compte de la contre-pub que ça représente?', a-t-elle poursuivi.

L'affluence touristique à Paris a chuté de 6,4% au premier semestre 2016 en raison notamment de la vague d'attentats meurtriers de l'année dernière.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.