Carnaval: avalanche de... confettis en Valais

Carnaval: avalanche de... confettis en Valais

Photo: Keystone

Les festivités de carnaval, qui ont démarré jeudi après-midi en Valais, battaient leur plein samedi, à grand renfort de chars, 'guggenmusik' et confettis. Sion a mis les petits plats dans les grands pour son 40e anniversaire alors que Monthey festoie en se voulant 'déroutant'.

Le carnaval de Sion souffle cette année ses 40 bougies sur le mode 'Si on fêtait le 40 t'y aimes?'. Le clou des festivités a été le grand cortège de samedi, auquel ont participé trente formations de 'guggenmusik'. L'affluence a atteint 42'000 spectateurs, soit un peu plus que les 40'000 attendus, s'est réjoui Yoann Schmidt, président du comité d'organisation.

Le 40e anniversaire prévoit aussi un feu d'artifice tiré à 20h00 sur la place de la Planta, ainsi qu'un 'show' et une démonstration de country demain. Le traditionnel cortège des chevaux réunira, lui, une septantaine de cavaliers et une vingtaine de formations musicales.

Musique d'église au bistro

Le 143e carnaval de Monthey, le plus ancien du Valais, connaît pour l'instant son affluence habituelle, a indiqué Bernard Paunet, membre du comité d'organisation. Le jeudi a été marqué par un premier cortège et le concours de décoration des bistrots.

'Un bistrotier a carrément transformé son établissement en église, avec des serveurs déguisés en curés et de la musique d'église au lieu du 'metal' habituel', s'amuse M. Paunet. 'C'était pour le moins 'déroutant'!', pour coller à la devise de cette année.

Hier, la fête s'est poursuivie avec l'intronisation et l'élection des 'Miss'. Et samedi, une douzaine de 'guggenmusik' réunissant quelque 400 musiciens devaient se succéder sur le podium de la place centrale de la ville pour un méga concert nocturne. Quant au grand cortège de chars et 'guggenmusik' du dimanche, il sera suivi d'une gigantesque bataille de... 600 kilos de confettis.

'Tschäggättä' et empaillés

Dans le Haut-Valais, un grand cortège est notamment prévu dimanche à Brigue. Quant aux 'Tschäggättä', ils battent la campagne dans le Lötschental.

Ces drôles de monstres aux masques menaçants, vêtus de peaux de mouton ou de chèvre, la cloche de vache à la ceinture, surgissent là où on ne les attend pas. A Evolène, ce sont les empaillés et les peluches qui hantent la vallée.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.